Pourquoi Mozart est-il considéré comme un génie ?

Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart naît le 27 janvier 1756 à Salzbourg. Enfant prodige, on découvre ses talents pour la musique dès 3 ans : oreille absolue, et mémoire eidétique qui lui permet de se souvenir d’une grand quantité de sons dans les moindres détails. Son père lui fait apprendre le clavecin à 5 ans. Plus tard, il apprendra le violon, l’orgue et enfin la composition. En 1762, à l’âge de 6 ans, il compose 5 menuets, une sonate et un allegro. A 8 ans, il a déjà composé une cinquantaine d’œuvres ! A 11 ans, c’est un opéra qu’il compose, « Apollo et Hyacinthus ». A l’âge de 12 ans, il était déjà l’auteur de 3 opéras, de 6 symphonies et d’une centaine d’autres composition !

L’histoire a connu des compositeurs aux multiples talents, mais comme on le reconnaît généralement, seul Mozart les possédait tous. A 14 ans, son père lui fait assister à un concert du célèbre chœur de la chapelle Sixtine interprétant le Miserere d’Allegri. Le Vatican souhaitant conserver cette œuvre et ne pas la voir diffusée, personne n’a accès à la partition hormis les choristes, et ils ont bien évidemment interdiction de la recopier. Mozart, après avoir juste écouté ce chant une fois, en retranscrit la partition le soir même. Il la peaufinera ensuite après une seconde écoute. Tellement incroyable qu’il sera accusé du vol de la partition !

Mozart possédait également un sens inné du style et faisait preuve d’une invention mélodique, d’une ingéniosité harmonique, d’une maîtrise des techniques contrapuntiques et d’une virtuosité extraordinaire et sans pareille.

Wolfgang Amadeus Mozart meurt en 1791, des suites d’une maladie. Il était en train de composer le Requiem, commandé par le comte Franz von Walsegg, qui avait perdu sa femme et souhaitait honorer sa mémoire par une messe. Il ne pourra donc pas achever cette œuvre, qui, ironie du sort, aura donc été sa dernière. Le Requiem sera terminé par 3 des élèves de Mozart : Joseph Eybler, Freystadler et Franz Xavier Süssmayer.

Mozart aura laissé une musique aimée et comprise par tous. Il était admiré par nombre de compositeurs, comme Haydn, Beethoven, Schubert, Rossini, Chopin…

« Dans le cas de Bach, Beethoven et Wagner, nous admirons surtout la profondeur et la puissance de l’esprit humain, tandis que dans le cas de Mozart, nous admirons l’instinct divin ; dans sa musique, il n’y a pas d’effort, pas de trace de lutte, pas de résistance à la matière, seulement une nature enfantine, joyeuse, surmontant toutes les difficultés comme par jeu, car Mozart a créé comme Dieu, sans douleur. »

Edvard Grieg